Cap sur la planète Mercure !
19 octobre 2018 à 16h18

Cap sur la planète Mercure !

Mission BepiColombo : l’Europe et le Japon lancent une sonde vers la plus petite planète du système solaire !

 

La mission BepiColombo sera lancée dans la nuit du 19 au 20 octobre 2018. Deux sondes scientifiques décolleront de Guyane française. Une sonde, c’est quoi ? C’est un véhicule spatial lancé sans équipage humain dont l’objectif est d’explorer de plus près les objets du système solaire (planète, lune, comète, astéroïde…).

BepiColombo devrait marquer l’histoire de l’exploration spatiale puisqu’il s’agit de la première mission euro-japonaise à destination de Mercure ! 

Mercure, une planète peu explorée

À ce jour, seules deux sondes ont approché Mercure. D’abord, dans les années 70 avec le projet Mariner 10. Et plus récemment Messenger (2011-2015). Au cours de cette seconde mission, la sonde envoyée s’est placée en orbite autour de la planète. « Elle a gravité autour de Mercure jusqu’à l’épuisement de son carburant en 2015″ précise Airbus. L’objectif principal de Messenger était d’effectuer une cartographie complète de la planète pour étudier la composition chimique de sa surface, sa taille et son histoire géologique.

BepiColombo, qu’est-ce que c’est ? 

Le but de la mission est simple : récolter des données sur la formation et l’évolution des planètes qui gravitent à côté de leur étoile.

La première sonde, qui sera la plus proche de la planète, est européenne. Elle embarque 11 instruments qui vont permettre de cartographier en détail la surface de Mercure et mesurer les particules de gaz dans l’exosphère (partie la plus élevée de l’atmosphère : au-dessus de 750 km). La seconde, japonaise, utilisera des instruments capable de mesurer l’interaction entre Mercure et le Soleil.  Selon les scientifiques de l’ESA (Agence Spatiale Européenne), l’arrivée des sondes est prévue le 5 décembre 2025. Une fois en orbite, la mission de BepiColombo devrait durer au minimum un an. Les informations transmises par la sonde, elles, mettront entre 5 et 10 minutes à arriver sur Terre, et inversement.

La chaleur, ennemie principale de la mission

La proximité de Mercure avec le Soleil, de 58 millions de kilomètres, rend la mission très difficile. En comparaison, notre planète se situe à 149,6 millions de kilomètres du Soleil.  Une telle proximité explique alors les températures si élevées de Mercure. Elle peut atteindre les 420 °C ! Une trop fort chaleur peut endommager certains instruments d’expérimentation…

Cette nouvelle exploration de Mercure s’annonce passionnante !

Donne ton avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *