Shackleton
Un cratère lunaire rempli de glace (image en fausses couleurs). © NASA/GSFC/SVS

Il y a de la glace sur la Lune, et c’est une bonne nouvelle !

29 août 2018 à 16h20

On vient de découvrir de la glace dans des cratères au pôle Nord et au pôle Sud de notre satellite.

Si tu as lu l’album de Tintin On a marché sur la Lune, tu te souviens peut-être de ce passage où les héros pénètrent dans une grotte lunaire et glissent sur une pente couverte de glace. Eh bien, Hergé (le créateur de Tintin) n’était pas tombé loin de la vérité ! On savait déjà qu’il y avait de l’eau gelée dans le sous-sol de la Lune, mais des scientifiques de la Nasa, l’agence spatiale américaine, viennent de confirmer qu’il y en avait aussi en surface, probablement sous forme de couche de quelques millimètres d’épaisseur… ce qui pourrait représenter des millions de tonnes d’eau !

Où exactement ?

La glace se trouve à l’intérieur de cratères aux pôles Nord et Sud de notre satellite naturel. Comme les rayons du soleil n’y pénètrent jamais, la température n’y dépasse pas les -150 °C. Brrr !

Les points bleus représentent les zones où se trouve la glace au pôle Sud (à gauche) et au pôle Nord (à droite) de la Lune. Image : © Nasa

Comment on le sait ?

Les chercheurs ont obtenu la preuve de l’existence de cette glace lunaire grâce à un instrument spécial envoyé en 2008 à bord d’une sonde indienne. “C’est la première fois que des scientifiques obtiennent une preuve irréfutable de la présence d’eau glacée à la surface”, a déclaré l’auteur principal de l’étude, Shuai Li, de l’Institut de géophysique et de planétologie d’Hawaï.

À quoi ça peut servir ?

“Avec assez de glace à la surface, l’eau pourrait devenir une ressource pour les futures expéditions d’exploration ou de séjour sur la Lune”, a commenté la Nasa. La dernière expédition lunaire habitée remonte à 1972, mais la Nasa et l’ESA (l’agence spatiale européenne) ont pour ambition de renvoyer des humains sur la Lune et même d’y établir un “village lunaire”. Celui-ci servirait de base pour lancer des missions vers des destinations encore plus lointaines, comme la planète Mars. Or, l’eau est essentielle pour ce projet : elle servira à satisfaire les besoins vitaux des astronautes, mais aussi à produire de l’oxygène et du carburant. Et il sera beaucoup plus facile de la récolter en surface que de creuser pour en trouver ! Première étape : envoyer des robots afin d’aller chercher des échantillons de glace lunaire pour l’analyser…

Vue d’artiste d’une future base lunaire. (© Esa)

Donne ton avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *