© NOAA Photo Library/Creative Commons
07 avril 2020 à 10h12

Les coraux en danger

Le sais-tu ? Le corail est l’une des espèces les plus menacées par le réchauffement climatique. Les Curionautes t’expliquent pourquoi.

Le corail un animal de la famille qui vit en colonie dans des mers chaudes. Les coraux abritent environ 25 % de la vie marine du globe. Ils offrent des spectacles haut en couleurs mais sont aussi très fragiles ! Avec l’augmentation des températures océaniques, les scientifiques observent un blanchissement des coraux.

Récif corallien réunionnais blanchi © Creative Commons

D’où vient le blanchissement ?

Pour se développer, le corail a besoin d’une algue microscopique, la zooxanthelle, qui lui donne sa couleur et lui fournit sa nourriture. Il vit en symbiose avec cette algue, cela signifie qu’elle est nécessaire à sa survie. Mais l’augmentation de 0,5 °C à 1 °C de la température marine entraîne la rupture de la symbiose entre le corail hôte et les zooxanthelles. Résultat : la zooxanthelle est expulsée du corail qui se retrouve sans source d’alimentation. C’est à ce moment que le blanchissement apparaît. Mais le corail blanchi n’est pas complètement mort. Si les conditions du milieu (acidité, température…) redeviennent normales, les zooxanthelles reviennent coloniser le corail. Par contre, si les conditions ne sont pas favorables et que la température reste élevée durant plusieurs semaines, les coraux meurent de faim ou de maladie.

Pourtant au fil du temps, le climat a subi de grandes variations de températures. Il y a eu des périodes très froides et à l’inverse, des périodes un peu plus chaudes. Alors, pourquoi les coraux sont-ils plus sensibles au réchauffement climatique ?
Des études montrent que les coraux ont une faible capacité d’adaptation à leur environnement. Le changement climatique actuel est très rapide.
Au niveau mondial, la surface de l’océan s’est réchauffée de plus de 0,1 °C tout les 10 ans depuis 1971. Ce qui est énorme à l’échelle du temps !

En 2016, la fondation Tara s’est lancée dans l’étude du corail de l’Océan Pacifique. Le film « Tara, l’odyssée du corail » montre à quel point les récifs regorgent de vie marine et pourquoi il est important de les protéger.

Pourquoi faut-il protéger les récifs coralliens ?

On estime que près de deux millions d’espèces différentes vivent dans, sur et autour des récifs coralliens du monde. C’est là que grandissent un quart des poissons de nos océans, y compris certaines espèces que nous avons l’habitude de manger !

© Photo2222/Creative Commons

En plus d’être un vivier de la faune et flore marine, les récifs protègent les littoraux. Par exemple, dans de nombreuses zones côtières, les récifs coralliens constituent un rempart contre les phénomènes naturels violents comme les cyclones, les typhons et les ouragans. C’est aussi pour cela qu’il est nécessaire de les protéger !

Dans ton magazine du mois, les Curionautes enquêtent sur le réchauffement climatique. Dépêche-toi de lire ton récit-docu !

1 commentaire

  1. Nono dit :

    Très intéressant, j ai appris plein de chose et j espère en savoir plus avec le magazine.

Donne ton avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel curionautes.com appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin pouvoir gérer la réponse à votre commentaire par ce formulaire. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse mail suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité à milancnil[at]milan.fr. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com. Vos données sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux, si vous ne le souhaitez pas, merci de nous adresser votre demande à l’adresse ci-dessus.