La communication des dauphins
© Unsplash/The miscellanista
14 novembre 2019 à 10h24

Les dauphins, aussi bavards que les humains !

Très riche et élaborée, la communication des dauphins rivalise avec celle des humains ! Les Curionautes te dévoilent les secrets de leur langage.

Grâce au travail de nombreux éthologues, nous savons que les dauphins ont un système de communication complexe et structuré. En 2016, le travail du chercheur Vyacheslav Ryabov a montré que les sons émis par ces mammifères sont produits par des vibrations similaires au mécanisme des cordes vocales chez les humains.

Les dauphins produisent des sons sociaux (par exemple des sifflements) pour communiquer entre eux, mais aussi des clics d’échocolocation pour chasser et s’orienter dans leur environnement.

Le sifflement des dauphins

Quand les dauphins « parlent » entre eux, ils utilisent des sifflements en faisant vibrer des membranes situées sous l’évent. L’évent est l’équivalent d’une narine chez les cétacés. Ce petit trou permet au dauphin d’expulser l’air.

Évent d’un béluga
© Wikicommons/Stan Shebs

Chaque dauphin produit un sifflement dont les caractéristiques lui sont propre. On appelle cela une « signature ». Il lui permet de s’identifier, un peu comme s’il se présentait.
Selon la fréquence de ces sifflements, le mammifère exprime différents messages, par exemple :
– quand il veut s’intégrer à un nouveau groupe,
– quand il panique ou se retrouve dans une situation inconnue.

Selon les espèces, certains sifflements sont perceptibles par l’oreille humaine et d’autres non. Les clics d’écholocation sont produits dans une très large bande de fréquence et peuvent être perçus par l’oreille humaine.

L’écholocation, un super sonar !

Pour se déplacer ou chasser, le dauphin utilise principalement son oreille interne et les ultrasons qu’il émet. On appelle cette faculté : l’écholocation. Le cétacé envoie des ondes en direction d’un animal ou d’un obstacle grâce au melon, l’équivalent du front pour les cétacés. Ces ondes sonores, une fois entrées en contact avec l’obstacle, rebondissent. Elles sont ensuite captées par le dauphin grâce à l’os de sa mâchoire inférieure puis transmises à l’oreille interne. Ce phénomène donne au dauphin des informations précises sur son environnement : distance de l’obstacle, de la proie ou du prédateur, sa taille, sa forme, sa texture, etc.

Schéma animé d’une écholocation
© Wikicommons/Malene Thyssen

Grâce à ce phénomène, le cétacé communique avec son environnement et se repère dans l’océan. Trop fort !

Communication tactile

La communication par le toucher a lieu lors des interactions au sein du groupe de dauphins. Par exemple, les mammifères se touchent les nageoires comme pour se dire bonjour !

Découvre dans la vidéo ci-dessous les secrets de la communication du cétacé !

Pour tout savoir la communication animale, procure-toi le magazine du mois de novembre !

Merci à Lucie Barluet de Beauchesne et Mathilde Massenet, doctorantes en éthologie et communication animale, pour leur relecture.

Donne ton avis !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le groupe Milan qui publie ton magazine Curionautes te demande tes données personnelles pour que tu puisses commenter sur notre site curionautes.com. Nous les gardons dans un fichier sécurisé. Tu as le droit de vérifier les données que tu nous as transmises, de les faire supprimer, ou de demander à ne plus être inscrit à cette notification, en écrivant à la rédaction à milancnil[at]milan.fr. Tu dois demander l’autorisation de tes parents pour t’inscrire et Milan se réserve le droit de le vérifier. Ils peuvent aussi consulter la politique de confidentialité du groupe Bayard auquel Milan appartient.