Equipage_Apollo_HD NASA_8903695
L'équipage de la mission Apollo 11. De gauche à droite : Neil Armstrong, Michael Collins et Edwin "Buzz" Aldrin © NASA/MFSC

Objectif Lune : les anecdotes d’Apollo 11

28 mai 2019 à 10h47

Pour les 50 ans des premiers pas de l’homme sur la Lune, les Curionautes reviennent sur les anecdotes de la mission Apollo 11.

1) Le drapeau américain est désormais blanc !

La bannière étoilée a perdu de son éclat ! La raison ? Depuis 50 ans, le drapeau subit des températures extrêmes : 14 jours d’ensoleillement très chaud à plus 100° C puis 14 jours d’obscurité glaciale à -150° C, expliquent les scientifiques. Les UV ont eu raison des couleurs du drapeau… Il s’est même probablement désintégré en raison des conditions difficiles sur la surface de notre satellite naturel.

Buzz Aldrin à côté du drapeau américain planté sur la Lune © NASA

2) Des médaillons sur la Lune !

En plus du drapeau, Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins ont laissé d’autres objets sur la Lune. Parmi eux, des médaillons en l’honneur du cosmonaute russe Youri Gagarin, le premier homme a être allé dans l’espace !

3) Un alunissage pas si réussi que ça…

Au moment de se poser, le module spatial de la mission Apollo 11 a raté la zone d’alunissage. Neil Armstrong a pris les commandes et a réussi à poser l’engin dans un cratère situé à presque 6 km de l’endroit prévu au départ. À ce stade de la mission, il ne restait plus qu’une minute de carburant pour l’alunissage. Quelle frayeur !

Buzz Aldrin sort du module lunaire © NASA/MFSC

4) « L’Aigle s’est posé »

La célèbre phrase « l’Aigle s’est posé » n’est pas la première à avoir été prononcée sur la Lune, contrairement à ce que l’on pense. Buzz Aldrin a d’abord dit : « contact léger », au moment précis où l’appareil a touché le sol lunaire.

L’astronaute français Philippe Perrin nous a partagé une petite anecdote concernant la Lune. Découvre-là vite dans la vidéo ci-dessous.

5) Sauvés par un stylo !

Pendant la mission, l’un des astronautes a cassé le bouton permettant d’activer les moteurs de remontée du module. Heureusement, Buzz Aldrin a pu les activer au moment de repartir de la Lune grâce à un stylo qu’il avait dans sa combinaison. L’astronaute a ainsi pu enfoncer le stylo dans l’emplacement où se trouvait le bouton. Ingénieux !

Pour tout savoir sur Apollo 11, retrouve ce mois-ci la bande des Curionautes sur les traces des astronautes de la fameuse mission !

Donne ton avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *