MastUnit de Supercam en test a l'IRAP
MastUnit de l'instrument Supercam (Mars 2020) en test a l'IRAP © CNES/Nicolas Tronquart
12 juin 2019 à 12h22

SuperCam, la touche française de Mars 2020

L’instrument SuperCam a quitté Toulouse pour rejoindre les États-Unis où il sera intégré au rover de la future mission américaine : Mars 2020.

La NASA a fait appel au savoir-faire français pour sa future mission sur la planète rouge. SuperCam a été construit par plus de 200 scientifiques français, à l’Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP) sous la responsabilité du CNES.

Une fois aux Etats-Unis, SuperCam sera ajouté au rover de Mars 2020. La mission sera lancée en juillet 2020. Son voyage vers Mars durera 7 mois avant d’atterrir au niveau du cratère Jezero de la planète. Le cratère aurait abrité, il y a 3,6 milliards d’années, un lac permanent. Sa diversité géologique et son environnement intéressent ainsi les scientifiques.

Dans la continuité de Curiosity

Mars 2020 complètera le travail de Curiosity lancé en 2012. Et pour cause, SuperCam est en fait une version évoluée de ChemCam (Curiosity). L’instrument de 6 kg est doté d’un spectromètre (c’est quoi un spectromètre ?) muni de lasers. Ils rendent alors possible une analyse à distance des roches martiennes.

SuperCam permettra de prélever des échantillons de roches du sol martien. Une prochaine mission viendra par la suite les ramener sur Terre. Ce serait donc une première dans l’histoire !

Pourquoi étudier les roches martiennes ? L’analyse du sol de la planète rouge est indispensable pour comprendre son histoire. Cette étude permettrait même de trouver des indices de vies anciennes !

Dernière inspection de SuperCam avant son grand départ vers les États-Unis ©C.Ba

Les premiers pas de l’astrobiologie ?

« SuperCam est un instrument inédit qui partira à la recherche des traces de vie passée sur Mars » s’enthousiasme Muriel Deleuze, chef du projet scientifique de SuperCam.
Grâce à une technique nommée Raman, les scientifiques pourront déterminer la composition moléculaire des roches martiennes.
Un moyen de trouver également, si elles ont existé, des traces de micro-organismes piégés dans les couches argileuses des roches du cratère Jezero.

Avec ce nouvel outil de géologie martienne, les astronomes espèrent également faire entendre pour la première fois les sons de Mars grâce à un micro conçu avec des étudiants de l’ISAE-SupAéro à Toulouse.

Le sais-tu ? Tu peux suivre en direct l’assemblage du Rover sur la chaîne Youtube Nasa Jet Propulsion Labotary.

Donne ton avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel curionautes.com appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin pouvoir gérer la réponse à votre commentaire par ce formulaire. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse mail suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité à milancnil[at]milan.fr. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com. Vos données sont susceptibles d’être transmises à nos partenaires commerciaux, si vous ne le souhaitez pas, merci de nous adresser votre demande à l’adresse ci-dessus.