Solar Impulse 2, Abu Dhabi
Abu Dhabi, le 1er mars 2015 : le Solar Impulse 2 effectue son premier vol d'essai, aux commandes le pilote Markus Scherdel. © Solar Impulse | Stefatou | Rezo.ch
28 août 2019 à 11h10

Voler à l’énergie solaire !

Un avion propre et silencieux, ça existe vraiment ? L’appareil Solar Impulse a relevé le défi !

Le 26 juillet 2016, Solar Impulse 2 bouclait le premier tour du monde aérien grâce à l’énergie solaire et sans carburant. Son périple a débuté le 9 mars 2015 et s’est achevé l’année suivante, le 26 juillet. Au total, l’avion a parcouru près de 43 000 kilomètres pendant 23 jours complets et s’est posé dans 17 villes différentes. Une première dans l’histoire de l’aviation !

Qui a inventé l’avion Solar Impulse ?

À l’origine de Solar Impulse : Bertrand Piccard, explorateur, qui a imaginé le projet et André Borschberg, pilote d’avion et ingénieur. Les deux suisses ont démontré qu’il était possible de voler avec une source d’énergie illimitée et propre.
Le but ? Transmettre un message d’espoir mais surtout proposer une alternative aux énergies fossiles que l’on utilise quotidiennement. Le pétrole, le charbon et le gaz naturel, par exemple, sont des énergies fossiles. Contrairement à l’énergie solaire, elles sont limitées et leur surconsommation nuit à l’environnement.

Combien d’années pour réaliser le projet ?

Sept années de calculs, de constructions et de simulations ont été nécessaires aux 80 ingénieurs et techniciens du projet.
En 2009, le premier prototype dévoilait déjà de nombreuses innovations techniques avec :
• un système inédit de capture et stockage d’énergie solaire,
• une utilisation de matériaux légers comme le carbone.

Solar Impulse 2 survole le Golden Gate Bridge à San Francisco, le 23 mars 2016.
© Solar Impulse | Revillard | Rezo.ch

Ça fonctionne comment un avion solaire ?

Ses ailes captent l’énergie des rayons solaire grâce à des sortes de panneaux solaires, recouverts de cellules photovoltaïques. Le surplus d’énergie collecté dans la journée est ensuite stocké dans des batteries. Enfin, l’énergie présente dans les batteries est redistribuée au moteur pour assurer les vols de nuit. Astucieux !

Découvre dans le vidéo les innovations de l’avion solaire.

Dans les années à venir, tu auras peut-être la chance de voyager à bord de ces avions solaires ! Génial, non ?   

Dans ton magazine du mois, les Curionautes te racontent l’histoire de cette source d’énergie propre et illimitée : le Soleil ! Procure-toi vite ton numéro !

9 commentaires

  1. feu dit :

    Cet avion et économique!!!!!!!!!!!

    1. Léo dit :

      Ou ouai !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. îlot dit :

    Je pense qu’on ne peut pas emmagasiner l’énergie solaire avec des voitures parce que ça coûte trop cher.

    1. Léo dit :

      Un avion !!!!!!!!!!! encore plus.

  3. DJIDJO dit :

    pourquoi on fait pas sa avec des voitures ???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

    1. îlot dit :

      Je pense qu’on ne peut pas faire ça avec les voitures parce que ça coûte trop cher.

    2. îlot dit :

      Je pense qu’on ne peut pas emmagasiner l’énergie du soleil dans les voitures parce que ça coûte trop cher.

    3. Léo dit :

      Ouais pourquoi ???????

      1. lolololo dit :

        On peut et cela ce fait. Regarder sur internet solar challenger se sont des courses de voitures solaire

Donne ton avis !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le groupe Milan qui publie ton magazine Curionautes te demande tes données personnelles pour que tu puisses commenter sur notre site curionautes.com. Nous les gardons dans un fichier sécurisé. Tu as le droit de vérifier les données que tu nous as transmises, de les faire supprimer, ou de demander à ne plus être inscrit à cette notification, en écrivant à la rédaction à milancnil[at]milan.fr. Tu dois demander l’autorisation de tes parents pour t’inscrire et Milan se réserve le droit de le vérifier. Ils peuvent aussi consulter la politique de confidentialité du groupe Bayard auquel Milan appartient.